Défense de thèse

 

photo31_27a_33516449116_o-1

Le groupe de recherche Memex WW1 a le plaisir de vous inviter à la défense publique de la thèse de Pierre Bouchat: “From the Trenches to Europe: Do Memories of the Great War Shape Contemporary Pacifist Attitudes?”. Celle-ci aura lieu le lundi 26 juin, de 10h à 12h, à l’Université libre de Bruxelles (Campus Solbosch) au rez-de-chaussée du bâtiment D dans l’auditoire DC2.223.

 

1917. The Passchendaele Year

inv-achilles-vw-1

We invite you to attend,on the 18th of May, the book-launch of the translation of the diary of Achiel Van Walleghem into English. This diary offers a personal documentary and highly individual witness to the terrible events in Flanders in 1917.

Achiel Van Walleghem was a village priest who lived in Reninghelst, just west of Ypres, and who kept a detailed account of events and attitudes. He was well informed by the officers lodging in his presbytery. Urged by his innate curiosity, he witnessed and noted the arrival of the first tanks and the increasing importance of the artillery. He also visited the camps of the Chinese Labour Corps and the British West Indies Regiment. On 7 June 1917 he awoke early to see the enormous mines of the Battle of Messines exploding. And he was present when a deserter was shot at dawn.

With the support of the research project Memex WWI – Experiences and Memories of the Great War in Belgium (financed by BELSPO), Van Walleghems writings from 1917 have now been translated from the original Dutch by Professor Guido Latré Professor of English Literature and Culture, and Susan Reed, researcher in English Linguistics.

The entry is free, but please register by writing an e-mail to the In Flanders Fields Museum (kenniscentrum@ieper.be)

2679_agnd

Conférence-débat – Villes en guerre 1914-1918. La Wallonie et Bruxelles

couverture_bruxelles

couverture_wallonie

À l’occasion de la sortie des ouvrages Bruxelles, ville occupée 1914-1918 et La Wallonie dans la Grande Guerre le CegeSoma vous invite à sa première conférence de l’année 2017.

Le vendredi 20 janvier (14h30) les auteurs des volumes (Bruno Benvindo, Mélanie Bost, Alain Colignon & Chantal Kesteloot) présenteront leur ouvrage respectif et les défis que pose l’écriture d’une « histoire visuelle ». C’est en effet à travers l’image qu’ils font le pari de raconter le vécu des Wallons et des Bruxellois au cours de la Première Guerre mondiale.

C’est Anne Roekens, professeure d’Histoire contemporaine à l’UNamur et membre du groupe de recherche « Histoire, sons et images » qui animera la conférence.

Intéressé(e) ?

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site Internet du CEGESOMA. 

 

En pratique:
–  Où : salle de conférence du CEGESOMA, square de l’Aviation 29 à 1070 Bruxelles.
–  Quand : vendredi 20 janvier, 14h30
–  Inscription : accès libre mais inscription souhaitée (isabelle.delvaux@cegesoma.be – 02/556 92 57).

Au plaisir de vous y rencontrer!

Les jeunes historiens ont du talent!

14322618_1265172580191387_6715917989081463760_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce 14 octobre, le CegeSoma donnera la parole à de jeunes historiens de talent du pays, diplômés en 2015 et auteurs de mémoires portant sur les deux guerres mondiales et leurs prolongements.

Plusieurs temps forts rythmeront la journée : une série de débats encadrés par des spécialistes des questions traitées ; un focus sur une sélection de fonds d’archives prometteurs de belles pistes de recherche et enfin, une analyse des sujets des mémoires d’histoire contemporaine présentés en Belgique ces dix dernières années. Cette journée est ouverte à tous.

Intéressé ? Accès libre mais sur inscription préalable avant le 10 octobre par mail (isabelle.delvaux@cegesoma.be) ou par téléphone (02/556.92.57)

En pratique :
 Où : salle de conférence du CEGESOMA, square de l’Aviation 29 à 1070 Bruxelles.
 Horaire : de 9 h à 17 h 00

Plus d’infos : www.cegesoma.be

Jonge historici hebben talent!

14322618_1265172580191387_6715917989081463760_n

Op 14 oktober geeft het CegeSoma opnieuw het woord aan jonge talentvolle historici uit heel het land, in 2015 afgestudeerd en auteurs van scripties die beide wereldoorlogen en hun nasleep behandelen.

Op het menu : een reeks debatten met deelname van deskundigen inzake de behandelde onderwerpen, aandacht voor archieven die veelbelovend onderzoek mogelijk maken, een analyse van de thesisonderwerpen in de nieuwste geschiedenis van België van de afgelopen tien jaar. Iedereen is welkom.

Geïnteresseerd? De toegang is gratis maar inschrijven is noodzakelijk voor 10 oktober per mail (isabelle.delvaux@cegesoma.be) of per telefoon (02/556 92 57).

Praktisch :
 Waar: conferentiezaal van het CEGESOMA, Luchtvaartsquare 29, 1070 Brussel.
 Wanneer: van 9u tot 17u00.

Voor meer info : http://www.cegesoma.be

Mémoires de guerre(s)

Attention: cet événement est malheureusement annulé!

Nous avons le plaisir de vous inviter au séminaire “Mémoires de guerre(s): Mémoires et oublis collectifs à travers la transmission par l’image” par Valérie Haas et Brice Douffet. Ce séminaire aura lieu le 17 juin 2016, du 11h à 13h, à l’ULB (DB9.249, 9e étage, Bâtiment D, Campus Solbosch – avenue Depage, 1050 Brussels). Merci de confirmer votre présence à Pierre Bouchat avant le 3 juin: pierre [dot] bouchat [at] ulb [dot] ac [dot] be

ABSTRACT: L’objectif de notre intervention à deux voix sera de réfléchir à la manière dont la psychologie sociale traite -grâce à différents outils méthodologiques- la question de la mémoire sociale et collective. Plus précisément, nous illustrerons à travers quelques exemples tirés de recherche menées au sein de notre laboratoire (GRePS, Lyon) comment la mémoire des groupes peut-être appréhendée dans ce qu’elle a de ténue, d’implicite, à travers la (non)-transmission au cours du temps qui va bien au-delà du langage verbal, surtout lorsqu’il s’agit de périodes révolues depuis longtemps. Au lieu de nous focaliser sur des supports classiques dans notre discipline (entretiens, observations, questionnaires, presse), nous présenterons les apports de l’utilisation des cartes mentales qui structurent les images de la ville et disent quelque chose de son histoire chez les habitants (recherches réalisées sur les villes de Vichy et de Villeurbanne notamment) et notamment des mécanismes ou processus d’oublis collectifs mis en place. Puis nous nous attarderons plus spécifiquement sur l’image à travers un média spécifique et original. En effet, depuis plusieurs années, la BD investit massivement la période historique de la Grande Guerre. Plus précisément, nous nous interrogerons sur l’image du soldat de 14-18 qui est transmise par ce vecteur médiatique et la représentation que le public en a. Bien plus qu’une pratique artistique, étudier la représentation du soldat de la Première Guerre Mondiale est un exercice impliquant l’inspiration des vecteurs de la transmission, fait appel à nos connaissances en Histoire, et met à notre disposition des éléments essentiels qui contribuent à l’étude de la construction de la mémoire collective.

 

Valérie HAAS est professeure de Psychologie sociale à l’université de Lyon, membre du laboratoire GRePS. 

Brice DOUFFET est doctorant au GRePS sous la direction de Valérie Haas à l’Université de Lyon

Art, Memory and War

Nous avons le plaisir de vous inviter mardi le 24 mai au séminaire “Art, Memory and War”. Lucile Bertrand viendra présenter son travail d’artiste sur le thème de l’après-guerre. Elle nous montrera en particulier son film Amnesia, hommage aux poètes et écrivains qui préservent la mémoire vive de ce qui est balayé par le déni.

La rencontre aura lieu de 13h à 14h30 au Leclercq 270 (Place Montesquieu, 1 à 1348 Louvain-la-Neuve). Soyez les bienvenu-e-s.

Séminaire 24 mai V2 (1)-page-001

De Eerste Wereldoorlog in 2018 en daarna?!

Terugkeer van de Belgische vluchtelingen uit Nederland na de val van Antwerpen. © CegeSoma, beeld 56531, Collectie Mary Deloz

Terugkeer van de Belgische vluchtelingen uit Nederland na de val van Antwerpen. Het spoorwegverkeer was ontredderd, zodat men niet verder geraakte dan Merksem, van waaruit men dan te voet verder moest © CegeSoma, beeld 56531, Collectie Mary Deloz

De eerste grote herdenkingsgolf van 100 jaar Eerste Wereldoorlog ligt achter ons. Heel wat mensen uit de erfgoedsector en het onderwijs kijken vooruit en stellen zich de vraag: wat kunnen we de komende twee jaar nog doen rond de Eerste Wereldoorlog? Zijn er nieuwe thema’s die we kunnen aansnijden of invalshoeken die we kunnen hanteren en vooral: wat na 2018? En hoe zorgen we ervoor dat alle inzet na 2018 ook duurzaam wordt verankerd?

Ook onderzoekers zijn met deze vragen bezig. Een ontmoeting kan tot verrassende antwoorden en nieuwe inzichten leiden.

Op 26 april krijgt u de stand van het laatste onderzoek naar de Eerste Wereldoorlog in België, reflecteren we samen over de samenwerking tussen onderwijs, erfgoed en academisch onderzoek en de pertinente vraag hoe deze resultaten na 2018 gevaloriseerd gaan worden. Tijdens workshops rond verschillende thema’s kunnen mensen uit de erfgoedsector, het onderwijs en onderzoekers kennismaken met/zich laten inspireren door nieuwe thema’s of invalshoeken en hun mogelijke toepassing in de praktijk. En samen nadenken hoe ze een aanbod voor een bepaalde doelgroep, zoals het onderwijs, ouderen, kinderen met gezinnen, enzovoort, kunnen uitwerken.

De studiedag wordt georganiseerd door FARO, CegeSoma, Bijzonder Comité voor Herinneringseducatie en het projectsecretariaat 100 jaar Groote Oorlog (2014-18).

Meer info over het programma en hoe u zich kunt inschrijven vindt u hier.

Comment étudier la mémoire de la Grande Guerre?

 Séminaire théorique Memex WW1
12 février 2016, Bruxelles

Le tombeau du soldat inconnu, Bruxelles, Ugent adoreBRKZ.TOPO.974.O.04

Le tombeau du soldat inconnu, Bruxelles, Ugent adore BRKZ.TOPO.974.O.04

Nous vous invitons à participer le 12 février à notre séminaire théorique Comment étudier la mémoire de la Première Guerre mondiale?

Voici le programme:

10h Accueil

10h15 Approches méthodologiques et théoriques de l’histoire
Elise Julien (Université de Lille 3, Sciences Po Lille)
« Paris, Berlin: la mémoire de la guerre (1914-1933) »

11h15 Approches méthodologiques et théoriques de l’anthropologie historique
Victor Demiaux (Paris, École des Hautes Études en sciences sociales)
« La construction rituelle de la victoire dans les capitales européennes  »

12h30 Repas

13h30 Approches méthodologiques et théoriques de la géographie
Anne Hertzog (Université de Cergy-Pontoise)
« La mémoire est-elle géographique?  »

14h30 Discussion

Informations pratiques: 
Vendredi 12 février 2016, 10h à 16h
Bruxelles, CegeSoma, Square de l’aviation 29
Merci de confirmer votre présence avant le 8 février à Karla Vanraepenbusch
karla[dot]vanraepenbusch[at]cegesoma[dot]be